Potins au Québec | Technet Québec | Amériquébec: Blogue du Québec | Voyages en Amérique | News Portal | Recettes québécoises
Le Carrefour de la motoneige | Autoproduction d'un disque musical | Portfolio multimédia | Les productions @Botch

Bob Gratton, ma vie, my life, pis mon blogue, sti! Elvis Gratton story!

Bob Gratton, ma vie, my life, pis mon blogue, sti! Elvis Gratton story!

Attention

Tous les vidéos des épisodes de Bob Gratton ont été retirés du site suite à une plainte de la part de Cité-Amérique. Il ne sera malheureusement plus possible de visionner les épisodes de votre série culte sur ce site.

Je suis désolé pour les inconvénients, mais je ne souhaite pas de problème, donc j'aime mieux les enlever. Le mieux que vous pouvez faire, c'est demander à TQS de les rendre disponible pour visionnement sur leur propre site web.

Merci de votre compréhension!

L’épisode commence avec les mésaventures de Bob Gratton et sa puissante balayeuse industrielle, celle qui lui sert à nettoyer le gazon de sa cours extérieure. Après avoir fait sauté le circuit électrique de tout le voisinage, Bob reçoit la visite de son voisin d’origine arabe, venu lui demander des explications.

Le célèbre interprète d’Elvis ne ratte pas l’occasion d’en servir une gratuite sur les immigrants : “Hostie d’immigrés à marde! Toujours en train de chialer, esti. Toujours!”.

Au cours de l’épisode, il ne se gène d’ailleurs pas pour cracher sur la culture de son voisin arabe, ainsi que toute sa famille. La médisance va même jusqu’à ce mélanger avec de la paranoïa quand Bob Gratton commence à soupçonner la famille entière d’être des terroristes.

Heureusement pour Gratton, son voisin va déménager quelques jours plus tard. Pour Bob, un tel événement ne mérite rien de moins que de se recueillir afin de prononcer une prière au Canada :

Ô Canada!
Marci PET pour avoir faite partir mon voisin.
Faites que mon prochain soit blanc, hétérosexuel, pis fédéraliste.
Normal!
Comme moé.
Ô Canada,
Yeah!

Pauvre de lui! Car son nouveau voisin, Henri-Paul Beausoleil, lui fera presque regretter son voisin arabe. Écologiste, hippie et souverainiste, Henri-Paul festoie soirs après soirs. Rassemblés autour d’un feu de camp, les fêtards se font entendre par leurs chansons et la guitare, et ce jusque tard dans la nuit.

Par chance, un plaisir n’attend pas l’autre! Pendant qu’à la maison, Bob en arrache avec ses voisins, au garage, notre cher Gratton éprouve une certaine difficulté à maîtriser sa nouvelle caisse électronique. En effet, malgré les mille et une tentatives de Bob et Méo, la caisse enregistreuse refuse toujours d’ouvrir le tiroir.

Même au restaurant, Bob a de la misère! Au cours d’un repas avec le président de la chambre de commerce, c’est seulement après avoir bousillé plus d’une fois la construction de son sandwich que Bob Gratton parvient à prendre sa première bouchée.

Durant ce repas, le fervent partisan du Canada conclue un marché. Afin d’obtenir plus rapidement son permis de vidéo poker, il s’engage à donner du travail au petit neveu de son ami, un ado. Bob acceptera l’échange de service, et ce bien malgré lui : “Un ado… j’peux po engager un ado! Ça sait rien faire, sauf faire d’la drogue. “.

Il fallait s’y en attendre, le petit jeune débarque à peine au garage qu’il résout le problème de la caisse électronique et propose une solution pour faire fuir le nouveau voisin hippie.

Pour inciter le nouveau voisin à déménager, le jeune Steven organise un méga party dans la cours de Bob Gratton. C’est ainsi que des dizaines d’ados se retrouvent à faire la fête en buvant de la bière et en fumant du pot, le tout sur les airs de la chanson Hawaïenne du populaire groupe de musique québécois Les Trois Accords.

Belle tentative, mais le nouveau voisin semble trop ouvert d’esprit pour que la tactique puisse fonctionner. Au contraire, il s’avère que celui-ci soit agréablement impressionné de voir Bob faire la fête en compagnie d’autant de jeunes.

La colère de Bob commence à monter, mais Steven l’invite à profiter de la fête au lieu de se crinquer. Henri-Paul lui offre ensuite de fumer le joint : “Vas-y mon Robert! Inhale! ” Il hésite un moment, puis se laisse finalement tenter : “Ah pis d’la marde!”

L’épisode se termine quand Bob tente de s’endormir, malgré la fête qui continue à l’extérieur. Regroupés autour d’un feu de foyer, Henri-Paul, Méo et la gang d’ados poursuivent la fumerie en fredonnent des chansons sur un fond de guitare classique, le tout dans une ambiance des plus végétative…

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , ,

Autres sujets en lien avec cet article

Produits Google pour votre ordinateur

Un commentaire à “Résumé du premier épisode de Bob Gratton, ma vie, my life”

[...] Télécharger le vidéo du premier épisode de Bob Gratton, ma vie, my lifeTQS a fait enlever les épisodes de Bob Gratton de YouTube!Résumé du premier épisode de Bob Gratton, ma vie, my lifeVidéo du deuxième épisode de Bob Gratton, ma vie, my life [...]

Ajouter un commentaire

Il est conseillé de vous enregistrer ici! Si c'est déjà fait, connecte-toi pour écrire avec ton pseudo!

Bob Gratton, ma vie, my life Pis mon blogue, sti!

Bob Gratton, ma vie, my life, pis mon blogue, sti! Elvis Gratton story! Tous droits réservés, Les productions feuille d'érable © 2007